Le Musée Paul Valéry

Une architecture singulière

Installé au flanc du mont Saint-Clair sur une terrasse dominant le cimetière marin et la Méditerranée, le musée Paul Valéry bénéficie d'une situation exceptionnelle. Sa construction date de 1970 et est l’œuvre de l'architecte Guy Guillaume.  Le style du bâtiment, constitué principalement de béton et de verre, rappelle celui de Le Corbusier. D'importants travaux de rénovation eurent lieu avant une réouverture du musée le 18 juin 2010. Aux collections Beaux-Arts, qui comptent plus de 700 peintures et plus d’un millier de dessins plutôt portés sur l’Art moderne, viennent s’ajouter deux fonds spécifiques : le fonds Paul Valéry et une collection d’Arts et Traditions populaires.

Le Gréco y fait escale en 2017

Miro, Ernst et Tanguy, De Combas à Basquiat, Génèse de la Figuration Libre… Autant d’expositions temporaires concoctées par Maïthé Vallès-Bled, directrice du musée depuis 8 ans, ont su y créer l’évènement et déplacer les foules. Cet été, une nouvelle expérience inédite se profile à l’horizon… Le public pourra y découvrir l'un des plus grands trésors d'Espagne, presque jamais prêté : l’Immaculée Conception (1608-1613), considéré  comme le testament esthétique du peintre El Greco (du 24 juin au 27 septembre). A noter que le café-restaurant du musée offre une terrasse ombragée  et une vue panoramique à couper le souffle dominant le Cimetière marin, le brise-lames, l’entrée du port et la Méditerranée. 

148, Rue François Desnoyer 34200 Sète
Tél : +33 4 99 04 76 16
Site internet : museepaulvalery-sete.fr

 

 

Le Miam

Le Musée international des arts modestes est un ovni

Unique au monde, jouissant d’une belle reconnaissance, il donne à voir des œuvres d’art modeste du monde en entier, du Japon à l’Australie. A l’origine, les « arts modestes » sont un véritable bric-à-brac de jouets, figurines, super héros, fanzines, et BD, confié entre autres par l’artiste Hervé Di Rosa, cofondateur de l'espace avec Bernard Belluc et collectionneur compulsif depuis plus de 40 ans. A l’arrivée, le MIAM regroupe un éventail d’objets et d’œuvres ultra hétéroclites qui dépassent les notions de bon ou de mauvais goût, célèbrent l’émotion et exhalent un parfum d’enfance. Et ses expositions temporaires créent souvent l’évènement autour de thématiques inédites. L’exposition actuelle, En toute modestie, Archipel Di Rosa présente un passionnant portrait en creux d’Hervé Di Rosa et des œuvres d’artistes tels que Jérôme Bosch, Jean Dubuffet, Peter Saul, ORLAN

23, quai du maréchal de Lattre de Tassigny 34200 Sète
Tél : +33 4 99 04 76 44
Site internet : www.miam.org

 

 

Le Crac

Le Centre régional d’art contemporain

Ouvert en 1997, installé dans une ancienne entreprise de congélation et de conservation de poissons, c’ est un centre d'art ultra pointu. L’entrepôt quai Aspirant-Herber a été l’objet d’un véritable coup de foudre de Noëlle Tissier, alors qu’elle dirigeait encore l’école des Beaux-Arts de la ville à la fin des années 80. C’est là qu’elle décide de réaliser avec Bernard Marcadé la première grande exposition de Robert Combas en 1992. Dès lors, elle décide de formuler le projet de création d’un centre d’art à Sète. Depuis,  des centaines d’artistes et personnalités du monde de l’art sont passés par là dans des expositions et scénographies aussi impressionnantes que surprenantes.

26, quai Aspirant-Herber 34200 Sète
Tél : +33 4 67 74 94 37
Site internet : crac.languedocroussillon.fr

 

 

L’espace Georges Brassens

Conçu comme un lieu d’évocation plus qu’un lieu de conservation, l’Espace Georges Brassens se visite au rythme de chacun.  Muni d´un casque stéréophonique, le visiteur se laisse guider par Georges Brassens qui parle de sa vie et de son œuvre. Pour clôturer la visite, films et récitals inédits sont projetés dans la salle vidéo. Chaque année une nouvelle scénographie propose aux visiteurs un autre angle du vue sur la vie de l’artiste.

En 2017, « Brassens et les femmes à l’ombre de son cœur », esquissera les portraits des femmes qui ont compté dans la vie du poète chansonnier, et lui ont inspiré des chansons. Joha Heiman, compagne de toute une vie, a occupé une place particulière dans son cœur. Elle a accordé à l’Espace Brassens une interview le 18 février 1992 où elle confiait qu’elle « ne vivait pas dans son ombre, mais dans sa lumière ».

67, Boulevard Camille Blanc 34200 Sète
Tél : +33 4 99 04 76 26
Site internet : www.espace-brassens.fr

 

 

La chapelle du Quartier Haut

Cette chapelle a été réhabilitée par la Ville en salle d’exposition pour la création contemporaine. A l'origine, le bâtiment abritait le couvent des religieuses de Saint-Maur ou sœurs noires venues à Sète en 1728 pour s’occuper de l’enseignement de nombreuses filles pauvres du quartier. Désacralisé, il est devenu au début du XXe siècle, L’École Pratique de Commerce et d'Industrie, puis le Collège Technique. Avant sa fermeture, l’ancienne chapelle du Collège Technique servait de salle de cours aux élèves du collège.  Cette imposante construction du XVIIIe siècle a été réaménagée pour accueillir les expositions et est aujourd'hui devenue un lieu culturel incontournable pour les amateurs  d'art contemporain tout au long de l'année, au cœur du quartier haut.

En avril 2016, l’ancienne chapelle a même été le théâtre d’un évènement quasi unique en France : une séance de lecture et de dédicaces par l’icône du rock américain, Patti Smith, à l’occasion de la sortie de son dernier livre.

À l’angle de la rue Borne et de la Grande Rue haute 34200 Sète
Tél : +33 4 99 02 87 62
Site internet : cdqh.tumblr.com

 

 

Le musée de la mer dédié à l’histoire de Sète

C’est le dernier en date des musées Sétois. L'ancien bâtiment de l'Ifremer en aplomb de la Méditerranée, aux lignes géométriques épurées très années 50, jouxte le célèbre cimetière marin où reposent Paul Valéry et Jean Vilar. Entièrement revisité par une architecture design, le musée de la mer de Sète est composé de grandes salles dont des baies longues et étroites s'ouvrent sur la Méditerranée. En pénétrant ce majestueux balcon sur la mer, le public découvre l’histoire du port de Sète, tout sur les joutes languedociennes et l’extraordinaire collection de maquettes de l’ancien charpentier de marine sétois, André Aversa.

1, rue Jean Vilar 34200 Sète
Tél : +33 4 99 04 71 55

Le projet de pôle culturel signé Rudy Ricciotti

« Sète est une ville que j’adore, que j’ai toujours aimée et que je connais très bien ! J’ai même un lien amoureux avec la ville ! », lance, enthousiaste, et un brin provocateur l’architecte superstar Rudy Ricciotti.  A 64 ans, il est considéré comme l’une des figures incontournables de la scène architecturale française.

Fin 2015, il a remporté le concours d’architecture du conservatoire intercommunal prévu dans les chais des Moulins, à l’entrée de la ville. Emblématiques de la riche histoire sétoise du négoce en vins, ces vastes bâtiments servaient ces dernières années de friche festive occasionnelle en accueillant le festival international de photographie documentaire imageSingulières et le très hype marché de Noël Bazr. Fin 2018, début 2019, le site sera transformé en vaste pôle culturel regroupant le conservatoire de musique, un auditorium, une partie de l’école des Beaux-Arts, le Miam, et des ateliers-résidences d’artistes. Un projet qui se profile déjà comme un aménagement phare de Sète, capitale culturelle !