Sète n’en finit pas d’être une source d’inspiration, et la programmation culturelle estivale en diffuse un petit échantillon.

Une muse pour les artistes. Paul Valéry, Brassens, Vilar, y ont laissé des empreintes indélébiles. Et les contemporains – Combas, Soulages, Di Rosa, Varda, Denant et bien d’autres, continuent de façonner cette identité culturelle qu’ils revendiquent.

Une muse aussi pour le 7e art. En accueillant 25 % des tournages de l’Occitanie, Sète est la destination la plus attractive de la Région. Après une année 2016 particulièrement faste, 2017 voit l’installation des studios d’une nouvelle série télé.

Une muse enfin pour les porteurs de projet attirés par cette effervescence artistique. Les festivals ont franchi la barre des 220 000 visiteurs l’an passé et cette saison jouera les prolongations avec l’arrivée d’un petit dernier, le festival de musique électronique “Convenanza”, en septembre.

Cette concentration de talents créé une émulation créative que je m’emploie à susciter et à accompagner. Sète rayonne car la Culture y est plurielle, audacieuse, parce que nous l’ouvrons à toutes les formes d’expression artistique. A l’image du futur pôle culturel signé Rudy Ricciotti qui prendra ses quartiers en entrée de ville.

À Sète, la musique électro côtoie le jazz, le street-art et le hip-hop sont programmés au même titre que la peinture ou la photographie. C’est notre force. Celle de proposer une scène grandeur nature où les cultures se rencontrent et les artistes se confrontent.

Parce que tout moment consacré à une oeuvre artistique est un enrichissement, la culture est un levier du Vivre ensemble.

François COMMEINHES
Sénateur-Maire de Sète